© Flickr / Jesús Pérez Pacheco
© Flickr / Jesús Pérez Pacheco

Une journée à Valencia de Alcántara

4 minutes de lecture

Ce récit est traduit avec l'aide de la technologie

Ce texte a été traduit en Français à partir de la version originale en English.

Valencia de Alcántara était autrefois une ville importante. Tout au long des siècles, des Rois y ont été présents : elle contrôlait l'accès au Portugal. Elle se trouve également à la frontière entre les provinces de Badajoz et de Cáceres. Cependant, lorsque l'Union européenne a ouvert les frontières, sa décadence commença. Aujourd'hui, seulement 5.000 âmes vivent ici, mais en été, la diaspora revient, et pendant quelques mois, Valencia de Alcántara retrouve sa joie d'antan ! Néanmoins, la ville est toujours aussi belle et vaut bien une journée de visite, quelle que soit la saison.

© Sara Rodríguez Romo
© Sara Rodríguez Romo

En se promenant dans ses rues, on a l'impression d'une vieille ville décadente. Ici et là, on peut repérer des signes furtifs d'un passé glorieux : un château avec une tour coupée, une église où un roi s'est marié, des maisons avec d'énormes armoiries. Plus loin dans le temps, des traces de présence romaine : un aqueduc, un pont, une fontaine. Et, bien sûr, son signe d'identité même : ses 41 dolmens, d'énormes pierres assemblées sans ciment il y a quelque 5.000 ans.

© Sara Rodríguez Romo
© Sara Rodríguez Romo

La ville

Valencia de Alcántara était probablement déjà celtique. La question de savoir si elle était également romaine ou non fait l'objet d'une controverse. Eh bien, comme je l'ai dit, il y a un aqueduc romain, un pont et une fontaine. On n'imagine quand même pas les Romains construire de tels édifices pour d'autres ... C'était aussi une ville maure, et une ville très importante à cette époque : elle avait au moins deux mosquées. L'une fut transformée en église de Rocamador (oui, comme les Français de Rocamadour, leurs chevaliers étaient là aussi), et l'autre est aujourd'hui le fier Hôtel de ville. Jetez un coup d'œil à l'intérieur : il y a une armure médiévale au bas de magnifiques escaliers. Dans l'église de Rocamadour, le plus grand Roi portugais de tous les temps épousa la fille des Rois catholiques. La visite de l'intérieur est, une fois de plus, un must : l'intérieur fut construit de façon très "chic" pour célébrer cet événement, et les plus grands artistes de l'époque y participèrent !

© Sara Rodríguez Romo
© Sara Rodríguez Romo

Le quartier gothique / juif

De retour à l'extérieur, vous êtes situé à côté du quartier gothique / juif. Comme on peut le voir, il est plutôt bien conservé : il compte plus de 250 portes couronnées d'arcs gothiques. Marchez dans ses rues étroites, perdez-vous - vous vous sentirez transporté dans un autre temps ! De plus, entre des maisons plus modestes, vous trouverez une centaine de demeures nobles, avec leurs énormes armoiries se dressant fièrement dans des murs qui donnent l'impression de pouvoir s'écrouler à tout moment, signes de la gloire passée. Si vous avez de la chance, vous risquez de vous trouver face à l'ancienne synagogue. Après l'expulsion du peuple juif, les villageois les plus cruels et malintentionnés l'ont transformée en abattoir de porcs - rappelons que le porc est l'animal le plus impur dans la religion juive.

© Sara Rodríguez Romo
© Sara Rodríguez Romo

Le château

Situé à la frontière, le château a beaucoup souffert : sa tour centrale a été coupée après une défaite lors d'une bataille. De plus, si vous regardez de près, vous verrez un ancien chemin menant à une entrée, avec un arc brisé à son extrémité. En bas de la route, on peut voir un pont romain encore en parfait état.

© Sara Rodríguez Romo
© Sara Rodríguez Romo

Les itinéraires autour de Valencia de Alcántara

Si vous avez un peu de force après avoir arpenté le quartier gothique / juif de haut en bas, vous avez encore de nombreux itinéraires autour de la ville, qui sont absolument charmants. Très bien signalés, vous pouvez les parcourir en suivant des chemins de terre tout en profitant de la nature majestueuse du parc international Taejo. À La Zafra, vous verrez quelques dolmens sur votre chemin, dans le Camino de las Aguas, un aqueduc romain. Bien qu'il ait subi une très mauvaise restauration (il comptait 18 arches et n'en compte plus que 3 aujourd'hui), c'est toujours un peu choquant de se balader au milieu de nulle part, et de tomber sur une construction aussi magnifique.

© Sara Rodríguez Romo
© Sara Rodríguez Romo

La meilleure saison pour visiter Valencia de Alcántara

La meilleure saison pour visiter Valencia de Alcántara est le printemps : il y a des fleurs partout, et il fait déjà beau. Le 15 mai est une date très spéciale : c'est la San Isidro, le jour du patron de la ville. Et bien sûr, nous sommes après tout en Estrémadure, ne vous avisez surtout pas de quitter la ville sans avoir mangé un peu de jambon ibérique. Et puis, optez pour les tapas : demandez une bière, et vous en aurez une gratuitement ! Sachez aussi que les bières sont très bon marché par ici. Dans certains endroits, on vend des bières artisanales qui sont vraiment délicieuses !

Vous voyez ? Je crois que je viens de prouver que, même si ce n'est plus un endroit très touristique, vous pouvez passer une journée agréable à visiter Valencia de Alcántara !

© Sara Rodríguez Romo
© Sara Rodríguez Romo
Roman aqueduct of Valencia de Alcántara
Roman aqueduct of Valencia de Alcántara
10500 Valencia de Alcántara, Cáceres, España
Church of Rocamador, Valencia de Alcántara
Church of Rocamador, Valencia de Alcántara
Gothic/Jewish neighbourhood, Valencia de Alcántara
Gothic/Jewish neighbourhood, Valencia de Alcántara
Calle Gasca, 10500 Valencia de Alcántara, Cáceres, España
Castle of Valencia de Alcántara
Castle of Valencia de Alcántara
10500 Valencia de Alcántara, Cáceres, España

Mon récit de voyage vous a plu?

Réservez son expérience locale ! Actuellement pour seulement €38/p.* (€48)

Avec votre guide exclusif itinari, revivez mon incroyable récit en Espagne.

Et profitez de moments inoubliables, tels que:

  • Déguster une bonne bière de microbrasserie à la terrasse d'un château
  • Admirer un quartier gothique avec 250 arcs gothiques et 100 maisons avec des armoiries
  • ... et bien plus !
Découvrez-la maintenant

* prix par personne, sur base d'une réservation pour 2 personnes

Le rédacteur

Sara Rodriguez Romo

Sara Rodriguez Romo

J'habite entre Salamanque, en Espagne, et Marvão, au Portugal. Voyageur passionnée, j'ai visité plus de 30 pays sur quatre continents. Actuellement, je fais un doctorat en mythologie grecque et je travaille avec des chevaux, je fais des promenades dans la nature !

Autres récits de voyage pour vous