Cover photo credits © Iv2187/ Wikipedia
Cover photo credits © Iv2187/ Wikipedia

Les ours qui dansent au Parc Belitsa, en Bulgarie

2 minutes de lecture

Ce récit est traduit avec l'aide de la technologie

Ce texte a été traduit en Français à partir de la version originale en English.

Chaque fois qu'on essaie d'en savoir un peu trop quant à la situation d'une autre personne, alors qu'en fait on ne devrait pas, il est courant d'entendre l'expression "mêlez-vous de vos affaires". La façon dont cela se dit dans les Balkans se traduit littéralement par "Qu'est-ce que vous regardez ainsi fixement ?! Un ours dansant ?". L'origine de cette expression est étroitement liée au récit qui va suire, le récit de l'Ours Dansant du Parc Belitsa, alors continuez à lire !

Photo Credits © Klearchos Kapoutsis / Flickr
Photo Credits © Klearchos Kapoutsis / Flickr

Dans les années 90, on utilisait souvent les ours comme l'élément premier d'un "cirque ambulant" à petite échelle, à travers les Balkans. Un musicien jouait de la musique - violon ou accordéon, et l'ours "dansait". Ce spectacle réunissait beaucoup de gens, et beaucoup d'entre eux donnaient de l'argent pour voir ce phénomène - un "ours dansant talentueux". Bien sûr, une triste vérité se cachait derrière cette performance. La façon dont les ours étaient entraînés à danser au son des mélodies jouées, n'était rien d'autre qu'une torture cruelle. Les toucher avec des fers chauds, les piquer avec des aiguilles, les frapper, voire leur donner de l'alcool, faisaient partie de leur "entraînement". Heureusement, cette façon de traiter les ours a été déclarée "illégale" en 1998. Depuis 2000, une organisation nommée "Four paws" a commencé à résoudre le problème de la maltraitance des ours dans les Balkans.

Photo Credits © Иван/ Wikimedia
Photo Credits © Иван/ Wikimedia

"Four paws" a choisi d'installer les ours sauvés dans un parc-forestier près de Belitsa. Belitsa est une petite ville du sud-ouest de la Bulgarie, située dans la municipalité de Belitsa, de la province de Blagoevgrad. Elle se trouve à 170 km au sud de la capitale Sofia. Vous pouvez visiter le parc, dont il est important de garder à l'esprit qu'il n'est pas un zoo. C'est un sanctuaire et une maison de repos pour les anciens ours qui dansent. Le parc s'étend sur 120.000 mètres carrés de forêt dans les montagnes de Rila, à une hauteur de 1.345 mètres. Il y a un centre d'information et un centre médical sur place. La zone est sécurisée par une clôture de 3 kilomètres de long, qui est l'environnement naturel de l'ours. L'alimentation est organisée pour répliquer ce que serait un habitat naturel, de manière à ce que les ours s'appuient sur leurs instincts naturels. Tous les ours ont des noms, donc quand vous visiterez ce parc, vous rencontrerez Monti, Violeta, Gabriela, et 20 autres ours bruns merveilleux.

Autrefois, ils étaient enchaînés 24 heures sur 24 dans de petits espaces, nourris de sucre et d'alcool pour améliorer leur "performance". Ils étaient physiquement blessés de façon extrême, donc cet endroit est considéré comme un paradis pour les ours. Beaucoup d'ours ont la vue endommagée à cause de la consommation de sucre, et tous étaient à l'époque maintenus éveillés pendant les hivers, si bien qu'ils ont oublié comment hiberner. Heureusement, les ours sont maintenant capables de suivre leur horloge biologique, et retournent lentement à leur paisible rêve hivernal.


Le rédacteur

Zlata Golaboska

Zlata Golaboska

Je m'appelle Zlata et je suis architecte et je vis dans les Balkans. Je suis passionnée par les villes, la façon dont les gens influencent l'architecture et vice versa, et comment les lieux changent nos vies.

Autres récits de voyage pour vous