Skopje, mon amour

2 minutes de lecture

Ce récit est traduit avec l'aide de la technologie

Ce texte a été traduit en Français à partir de la version originale en English.

J'adore Skopje, vraiment. C'est une déclaration très inhabituelle de la part d'une personne qui vient d'Ohrid. C'est bien connu en Macédoine que Ohrid et Skopje sont en compétition pour le titre de ville "la plus populaire parmi les touristes". D'une part Skopje est une capitale, d'autre part, Ohrid un paradis ! Je me considère comme un chanceuse, née et élevée à Ohrid, et vivant depuis 9 ans à Skopje. Skopje au cours de l'histoire a eu des périodes très sombres - incendie, tremblement de terre, décisions gouvernementales folles (le projet Sk2014). Au cours de la dernière décennie, en raison de la politique désastreuse menée par les autorités locales, Skopje a été confrontée à une catastrophe écologique, et est parfois classée comme la ville la plus polluée du monde.

Certains d'entre vous diront : "En quoi cette visite est une source d'inspiration, est-elle folle ? mais c'est exactement une raison pour visiter Skopje: son état d'esprit de combattant permanent. Voilà ce qu'est cette ville ! La notion de "solidarité humaine" prend ici toute son importance; après avoir visité cet endroit, elle restera longtemenps collée à vous. Comment faire l'expérience par l'intérieur du fait de "ne jamais abandonner" et d'"aimer sa ville pour le meilleur ou pour le pire" ?

Il existe une initiative appelée "Na tochak" ou "En vélo" qui organise des événements tous les derniers mercredis du mois. Que se passe-t-il exactement ? Les gens adeptes de ces véhicules respectueux de l'environnement se rassemblent dans les rues, en empruntant l'itinéraire convenu. Ils "occupent" les rues en déclarant que tout le monde a le droit de circuler sur les boulevards au moins une heure par mois, car les voitures ont le droit de faire des embouteillages pendant 8 heures par jour; cette occupation résulte en un blocage total du traffic pour les bus et les voitures. La promotion de cette initiative se fait principalement par le biais des médias sociaux, et de gadgets comme les autocollants et les badges. Cette façon de promotion a rendu le vélo plus cool aux yeux des gens.

C'est ainsi que Skopje est en train de devenir l'une des meilleures destinations pour les cyclistes. Les bénévoles dévoués militent en faveur d'une meilleure infrastructure. Ils réussissent même à faire subsidier par les autorités locales les achats de vélo pour un habitant de la ville. Les visiteurs ont tendance à dire que Skopje est la nouvelle Amsterdam à cause de cette tendance. J'insiste pour ne pas faire la comparaison parce que Skopje est unique, donc je parlerai de Skopje comme d'un festival pour les cyclistes (surtout le dernier mercredi du mois). Les gens viennent avec des vélos décorés, bien habillés, et des sourires éclatants. Rien de telle qu'une ambiance festive comme celle-là pour aimer votre ville.

Dzrn-dzrn!* !

C'est la salutation écrite que "Na tochak" utilise lors de l'affichage sur les médias sociaux et devrait sonner comme une sonnette de vélo.


Villes intéressantes liées à ce récit de voyage


Le rédacteur

Zlata Golaboska

Zlata Golaboska

Je m'appelle Zlata et je suis architecte et je vis dans les Balkans. Je suis passionnée par les villes, la façon dont les gens influencent l'architecture et vice versa, et comment les lieux changent nos vies.

Autres récits de voyage pour vous