© Thomas Deppe
© Thomas Deppe

Le Manneken Pis, incarnation de l'humour belge

3 minutes de lecture

Ce récit est traduit avec l'aide de la technologie

Ce texte a été traduit en Français à partir de la version originale en English.

Le Manneken Pis est le petit gars le plus aimé de Bruxelles et la plus grande attraction touristique de Belgique (ou la plus petite, selon la façon dont vous la voyez). La statue de 55,5 centimètres de haut, en bronze, d'un petit garçon pissant fièrement de son piédestal, a été choisie par la ville de Bruxelles comme son symbole national. Le Manneken Pis est à Bruxelles ce que la Tour Eiffel est à Paris et la Statue de la Liberté à New York : son bien le plus précieux.

Lorsqu'une capitale choisit un tel symbole pour se présenter face au reste du monde, on se dit qu'elle doit avoir soit un étrange héritage culturel, soit un grand sens de l'humour, ou les deux. Pour les citoyens bruxellois et les générations qui les ont précédés, le Manneken Pis est un symbole du Zwanze. Zwanze est un terme en Brusseleir (le dialecte de Bruxelles) qui exprime non seulement l'humour mais aussi un mode de vie. C'est l'art de raconter des histoires drôles, qui ne sont pas totalement vraies mais plutôt légèrement exagérées, où l'on se moque à la fois de soi-même et de son public. Les histoires issues du folklore populaire et qui concernent le Manneken Pis (un petit garçon transformé en pierre par une sorcière, le fils d'un duc sauvant la ville d'un incendie) sont exactement cela : des contes bruxellois, ou du Zwanze.

© Thomas Deppe
© Thomas Deppe

De petit garçon à superstar nationale

Manneken Pis ou "Petit Julien" signifie petit garçon en Brusseleir. La première statue du Manneken Pis fut construite en 1388. Elle était en pierre et servait de fontaine à boire. La version présentée au public aujourd'hui date de 1619, et elle a été construite par Jérôme Duquesnoy. Mais celle qui se trouve dans les rues est une réplique. En effet, conséquence de sa popularité intemporelle, le petit garçon fut kidnappé à maintes reprises, plus de fois qu'on ne peut en compter.

Tout a commencé au XVIIIe siècle, lorsque par une nuit d'ivresse, des soldats français dérobèrent la statue du Manneken Pis pour faire une blague. Le roi Louis XV, qui gouvernait alors Bruxelles, n'a pas apprécié et ordonna la restitution de la statue. Pour donner une leçon à ses soldats, il revêtit le Manneken Pis d'une tenue dorée et le fit chevalier de l'"Ordre de Saint-Louis". Dès lors, les soldats français devaient saluer la statue chaque fois qu'ils passaient devant elle. C'était le bon côté d'être Roi à l'époque, pouvoir décider de ce que bon vous semble sans que personne ne discute vos ordres.

Des soldats ivres d'hier aux étudiants saouls d'aujourd'hui, il est encore de tradition de nos jours que le Manneken Pis se fasse kidnapper lors de la Saint-V (Saint-Vehaegen) chaque année, jour de fête du folklore étudiant et de la bière. La statue originale se trouve au Musée de Bruxelles, Maison du Roi. Des copies du Manneken Pis de formes, tailles, couleurs et goûts divers se trouvent dans toute la ville, et bien sûr sur chaque carte postale à envoyer à sa famille.

© Thomas Deppe
© Thomas Deppe

Habillé comme un roi, ou disons une poupée ?

Sans doute pour honorer la tendance initiée par le roi Louis XV, la Ville de Bruxelles habille encore le Manneken Pis dans de jolis costumes deux fois par mois. La ville emploie même un tailleur dont le seul travail consiste à créer des costumes pour ce petit homme (pensez un peu à Dracula pour Halloween, à un soldat pour la fête nationale, etc.). Avec plus de 900 tenues dans sa garde-robe, le "je n'ai rien à me mettre" n'existe pas pour Manneken. Vous pouvez admirer l'ensemble de la collection de la garde-robe de Monsieur Manneken dans son Musée, à l'angle de la rue de l'Étuve et de la rue du Chêne.

© Thomas Deppe
© Thomas Deppe

Saviez-vous que le Manneken Pis avait une soeur et un chien ?

En parlant de l'humour belge... La Belgique a su répondre sérieusement à la popularité croissante de Manneken Pis. Avec sa soeur Jeanneke Pis, située à côté du célèbre bar à bière Delirium, et le chien Zinneke Pis, rue des Chartreux, le trio forme une heureuse famille unie. C'est parti pour Zwanze !

©  Arcadius
© Arcadius
©  Arcadius
© Arcadius

Histoires folkloriques sur le Manneken Pis

Vous pouvez également lire mon autre récit de voyage itinari sur le sujet : "Histoires du folklore bruxellois: Manneken Pis, la sorcière, le duc et une ville en feu".


Villes intéressantes liées à ce récit de voyage


Mon récit de voyage vous a plu?

Réservez son expérience locale ! Actuellement pour seulement €22/p.* (€27)

Avec votre guide exclusif itinari, revivez mon incroyable récit en Belgique.

Et profitez de moments inoubliables, tels que:

  • Rencontrer la légende : Manneken Pis, le garçon belge le plus célèbre !
  • Apprendre à connaître sa sœur et son chien aussi !
  • Prendre un verre dans LE bar qui offre le plus grand nombre de bières différentes au monde
  • ... et bien plus !
Découvrez-la maintenant

* prix par personne, sur base d'une réservation pour 2 personnes

Le rédacteur

Isabel Elwood

Isabel Elwood

Je suis Isabel, amoureuse de yoga et de techno. Je suis passionnée par tout ce qui touche à l'art et à l'âme... ainsi que par la musique électronique, dont je parle dans mes récits de voyage.

Autres récits de voyage pour vous