Cover picture © Credits to María Noelia Romo Botello
Cover picture © Credits to María Noelia Romo Botello

Le 15 mai, une fête traditionnelle espagnole à la campagne

2 minutes de lecture

Ce récit est traduit avec l'aide de la technologie

Ce texte a été traduit en Français à partir de la version originale en English.

Chaque 15 mai, de nombreuses villes d'Espagne, notamment dans la région de Madrid, en Estrémadure et en Andalousie, célèbrent le jour de la Saint Isidro, "le fermier". Partout en Espagne, les gens vont à la campagne, pique-niquer sous un arbre et passer la journée dehors entre amis, avec de la bonne nourriture et de la musique traditionnelle. Cela se passe de la même manière partout, sauf à un endroit : Valencia de Alcántara, à Cáceres, où les choses se font différemment !

Valencia de Alcántara
Valencia de Alcántara
10500 Valencia de Alcántara, Cáceres, España

Une tradition différente

Dans cette ville, depuis 1958, la tradition est très différente : les habitants "ramènent la campagne à la ville elle-même". Le spectacle est si beau qu'il a été déclaré "Fête d'intérêt régional". Femmes, hommes et enfants s'habillent de façon traditionnelle. Certains partent à cheval, avec le costume des cordobés. Les chevaux sont soigneusement habillés, avec des guirlandes et des couvertures. Parfois des couples spéciaux montent à cheval : l'homme va à l'avant, assis sur la selle, et la femme va à l'arrière du cheval, les jambes croisées, en mode "amazone". Certains enfants sont assez courageux pour participer seuls au défilé, avec d'autres adultes.

Picture © Credits to Damon Jah
Picture © Credits to Damon Jah

Des groupes d'amis se rassemblent et montent une calèche tirée par un véhicule de campagne, tel qu'un tracteur. La voiture sera finement décorée, avec des fleurs, des plantes, et les gens à l'intérieur porteront les "vêtements typiques des fermiers". Les hommes portent généralement un pantalon noir, une chemise blanche et une écharpe rouge. Les femmes portent des robes fleuries.

La fête

Le devoir d'abord, avec la messe à l'église à partir de 11 heures. L'honneur revient à Saint Isidro, un agriculteur espagnol de Madrid qui vécut au XIIe siècle. Il fut l'un des premiers hommes à devenir saint, même s'il n'était pas prêtre : il était heureux en mariage et avait un fils. On dit qu'il apportait la pluie quand on en avait besoin, à la fois de son vivant et après sa mort. L'Espagne est un pays rural, avec beaucoup de paysans, donc son "culte" s'est répandu partout, surtout dans le sud.

Picture © Credits to Damon Jah
Picture © Credits to Damon Jah

A Valencia de Alcántara, le 15 mai, le parfum des fleurs jaunes remplit l'air. Une botte en cuir pleine de vin passe de main en main : la fête a commencé. Après la messe, le défilé s'organise. Tout d'abord, les chevaux passent : un cavalier fier, généralement celui qui monte le plus beau cheval, est le "porte-étendard". Après lui, tous les couples défilent à cheval. Les calèches clôturent la parade et parcourent les rues les plus importantes de la ville, encouragées par les autres villageois. Quand c'est fini, les gens de la calèche vont à la rivière pour déjeuner ensemble. Ceux qui sont sur le cheval, restent dans les parages, pour frimer un peu. Vers 17 heures, tout le monde danse la juéllega typique et d'autres danses traditionnelles dans les cafés, tout en buvant et en s'amusant. Adolescents, adultes et personnes âgées se réunissent ; le 15 mai, il n'y a pas de limite d'âge. La fête se termine avant le coucher du soleil ; les gens ont besoin de travailler le lendemain. Autrefois, l'événement était considéré comme une brève pause avant le début de la saison des récoltes. Aujourd'hui, c'est un bel étalage de couleurs, une façon de montrer notre respect envers les traditions anciennes.

Picture © Credits to Damon Jah
Picture © Credits to Damon Jah

Le rédacteur

Sara Rodriguez Romo

Sara Rodriguez Romo

J'habite entre Salamanque, en Espagne, et Marvão, au Portugal. Voyageur passionnée, j'ai visité plus de 30 pays sur quatre continents. Actuellement, je fais un doctorat en mythologie grecque et je travaille avec des chevaux, je fais des promenades dans la nature !

Autres récits de voyage pour vous