© Nicolas Casula
© Nicolas Casula

L'âme artistique de Bruxelles à travers ses transports publics

4 minutes de lecture

Ce récit est traduit avec l'aide de la technologie

Ce texte a été traduit en Français à partir de la version originale en English.

L'évolution et le développement de Bruxelles ont été étroitement liés au lancement et au déploiement de ses systèmes de transport public. Perso, depuis que je suis arrivé dans cette ville en tant que jeune étudiant, je dois dire que métros et trams font partie intégrante de ma vie citadine. Pour être honnête, pendant longtemps, je ne les ai vus que comme un moyen de se déplacer. Ce n'est que récemment que j'ai réalisé que les transports publics à Bruxelles pouvaient s'avérer aussi agréables qu'utiles, pour peu qu'on prenne le temps de s'asseoir et d'admirer les œuvres d'art cachées dans certaines stations. Et je suis sûr que des milliers de personnes avant moi ont ressenti la même chose. Attention ! Certaines lignes de tramway et de métro sont bondées à l'heure de pointe, alors essayez d'éviter le créneau entre 7h à 9h, ainsi que celui de 16h à 19h.

Les transports publics à Bruxelles : un peu d'histoire

La première ligne de métro a été ouverte en 1976, bien que le pré-métro (le tramway souterrain) ait été mis en service dès 1965. Le tramway est encore plus ancien que cela, si l'on considère que le premier système de traction animale remonte à 1869 ! C'est en fait dans les années 1930 que le système de tramway a commencé à fonctionner tel que nous le connaissons aujourd'hui. A côté du tram, de nombreux travailleurs, du centre et des quartiers périphériques, prennent aussi le train pour se rendre d'un endroit à l'autre de la ville. Les habitants étant de plus en plus sensibles aux problèmes de pollution, les voitures sont remplacées par des vélos (électriques) et par les transports publics, pour qui l'avenir semble définitivement prometteur !

Des stations de métro à visiter

Aujourd'hui, certaines stations de métro de Bruxelles sont célèbres pour les chefs-d'œuvre d'artistes belges (art moderne et contemporain) qu'elles abritent, qu'il s'agisse de photographies, de fresques, de statues ou d'objets d'art en métal. Ainsi, par exemple, je vous recommande de passer un peu de temps à la station Belgica (la "station polaire"), au Jardin Botanique, à la Porte de Hal, à Clemenceau, à Delacroix, à la Gare de l'Ouest ou à Simonis.

Botanique metro station, Brussels
Botanique metro station, Brussels
Botanique, 1000 Bruxelles, Belgique
Belgica metro station, Brussels
Belgica metro station, Brussels
Belgica, 1080 Jette, Belgique
© Nicolas Casula
© Nicolas Casula
© Nicolas Casula
© Nicolas Casula

Maelbeek, un lieu de mémoire

À Maelbeek, la station de métro bruxelloise dévastée par les attaques terroristes de mars 2016, une œuvre, inaugurée en juillet 2016 et réalisée par l'artiste Benoît Van Innis, représente un olivier qui symbolise l'arbre de la paix dans de nombreuses cultures. Dix-sept ans plus tôt, l'artiste avait déjà réalisé des portraits dans cette même station, des portraits qui symbolisent, aujourd'hui pour nous, les victimes de ces attentats.

Maelbeek metro station, Brussels
Maelbeek metro station, Brussels
Maelbeek, 1000 Bruxelles, Belgique
 © Nicolas Casula
© Nicolas Casula

Les gares ferroviaires

Qu'elles soient d'une importance majeure ou plus petites, les gares jouent également un rôle crucial dans la vie des Bruxellois. Selon moi, elles sont moins des lieux d'expression artistique que ne peuvent l'être certaines stations de métro, mais elles valent le détour.

Les grandes gares ferroviaires

Bruxelles-Midi, par exemple, à Anderlecht, est un extraordinaire mix de vieux et de nouveau, un lieu où le moderne et l'ancien se côtoient. Plaque tournante internationale entre Paris, Londres et Lille, la gare de Bruxelles-Midi voit chaque jour des milliers de voyageurs, touristes et navetteurs, descendre des trains Thalys et Eurostar pour travailler ou visiter la capitale de l'Europe. À côté de la partie moderne de la gare, récemment rénovée (destinée au trafic international), se trouve l'ancienne section encore utilisée pour les correspondances intérieures belges, où vous vous sentirez comme dans les années 1960. Une autre gare que vous ne pouvez pas manquer est la Gare Centrale. Située en plein cœur de la ville, à quelques pas de la Grand-Place, très touristique, et du Mont des Arts, culturel, c'est LE hub par excellence que vous ne pourrez pas manquer. Son architecture art-déco vaut le coup d'œil, tout comme ses quais très souterrains.

Gare de Bruxelles-Midi, Brussels
Gare de Bruxelles-Midi, Brussels
Avenue Fonsny 47B, 1060 Brussel, Belgique
Gare de Bruxelles-Central, Brussels
Gare de Bruxelles-Central, Brussels
Bruxelles-Central, Carrefour de l'Europe, 1000 Bruxelles, Belgique
 © Nicolas Casula
© Nicolas Casula

Se sentir comme un local : les petites gares de Bruxelles

Ces stations sont largement utilisées par les habitants, qu'ils soient travailleurs ou étudiants, pour se rendre d'un quartier à l'autre de la ville. Les fonctionnaires européens accèdent au quartier européen par les gares de Schumann ou de Luxembourg. Autre exemple : de nombreux étudiants de l'ULB ou de la VUB se rendent sur le campus du Solbosch ou de la Plaine via la gare d'Etterbeek.

Schuman station, Brussels
Schuman station, Brussels
1000 Bruxelles, Belgique

Bruxelles et ses tramways

Bruxelles n'existerait pas sans ses tramways. Le réseau de tramway est l'un des plus importants au monde. Il vous emmène jusque dans les quartiers les plus éloignés de la ville, et s'étend du centre à la périphérie. Certaines lignes valent la peine de s'en souvenir, car elles passent par les principales attractions de la ville. C'est le cas des lignes 92 et 94 qui vous mènent au Parc de Bruxelles, au Palais Royal, au Musée des Beaux-Arts, par exemple. La ligne 51 vous mène au Heysel, où vous pouvez voir et visiter l'Atomium. Enfin, la ligne 44 relie la célèbre gare de Montgomery à la commune de Tervueren en Flandre, en longeant le parc de la Woluwé et en traversant la Forêt de Soignes.

Deux musées pour tout savoir sur les trams et les trains

Le Musée du Tram

Même si cela semble un peu touristique (et ça l'est en fait), une activité agréable à faire, seul ou en famille (mais pas avec des bébés), est de prendre le tramway touristique de Bruxelles au Musée du Tram ("Musée des transports urbains de Bruxelles"). Vous serez assis dans un tramway datant des années 1930. C'est un trajet de 4 heures qui vous mènera à travers les plus célèbres lieux art nouveau et art déco de la capitale.

Museum of Urban Transport, Brussels
Museum of Urban Transport, Brussels
Musée du Tram, 1150 Woluwe-Saint-Pierre, Belgique
© Nicolas Casula
© Nicolas Casula

Train World, un musée ferroviaire

Un autre grand musée est le Train World, un musée ferroviaire. Il est situé dans les bâtiments préservés de la gare de Schaerbeek et dans un nouveau hangar construit dans son prolongement. Il est très agréable et assez intéressant pour tous ceux qui s'intéressent aux trains et à leur histoire, ainsi que pour les enfants curieux. J'y ai passé deux heures avec ma famille, et la visite peut facilement durer plus longtemps. L'endroit expose beaucoup de vieux trains, dans lesquels il est possible de monter. L'accès est pratique (juste à côté de la gare de Schaerbeek) et le prix d'entrée très abordable.

Train World Railway Museum, Brussels
Train World Railway Museum, Brussels
Place Princesse Elisabeth 5, 1030 Bruxelles, Belgium
© Nicolas Casula
© Nicolas Casula

Villes intéressantes liées à ce récit de voyage


Mon récit de voyage vous a plu?

Réservez son expérience locale ! Actuellement pour seulement €56/p.* (€70)

Avec votre guide exclusif itinari, revivez mon incroyable récit en Belgique.

Et profitez de moments inoubliables, tels que:

  • Vivre, comme un local, le côté "fun" des déplacements intra-urbains : une vraie expérience bruxelloise
  • Toucher à l'art de près, et revivre l'histoire belge en plein air
  • Prendre un verre dans l'un des endroits les plus branchés de la capitale belge
  • ... et bien plus !
Découvrez-la maintenant

* prix par personne, sur base d'une réservation pour 2 personnes

Le rédacteur

Nicolas Casula

Nicolas Casula

J'ai attrapé le virus du voyage en prenant, il y a quelques années, une pause de 5 mois pour découvrir le monde. Je crois au fait que chaque région, chaque lieu mérite d'être dévoilé. La beauté se trouve partout.

Autres récits de voyage pour vous