Cover Picture © Credits to Google maps
Cover Picture © Credits to Google maps

La Fondation MAST à Bologne, un hub culturel innovant

2 minutes de lecture

Ce récit est traduit avec l'aide de la technologie

Ce texte a été traduit en Français à partir de la version originale en English.

Le dernier projet de Labics, Factory of Arts, Experimentation, and Technology a été inauguré à Bologne le 4 octobre dernier.

Cette nouvelle fit la une de l'actualité en 2013, et fut un régal pour les fans d'architecture. Le studio Labics est un studio basé à Rome, célèbre pour son projet "City of Sun", qui avait été le projet gagnant d'un concours organisé par la municipalité de Rome en 2007. Il s'agissait d'une intervention de régénération urbaine. Après cela, leur "grande oeuvre" qui a suivi a été la construction de la Fondation Mast à Bologne. Tout comme le bâtiment de la Fondazione Prada à Milan, il s'agit d'une pièce architecturale qui attire l'attention.

La fondation MAST est un centre culturel et philanthropique qui se concentre sur l'art, la technologie et l'innovation. Ils sont axés sur la nouvelle génération et soutiennent le développement de la créativité et de l'esprit d'entreprise. Cette fondation fait le lien entre l'entreprise et la communauté. Ils affirment soutenir des projets qui s'appuient sur une identité solide, qui génèrent de nouvelles idées et créent de nouvelles relations. MAST signifie donc Manifattura di Arti, Sperimentazione e Tecnologia (Manufacture d'Arts, d'Expérimentation et de Technologie).

Picture © Credits to Google maps
Picture © Credits to Google maps

Les objets visibles aujourd'hui sont le résultat d'une compétition ouverte. Le but du concours était que les concepteurs développent une solution spatiale qui comprendrait une crèche, une cantine, une académie, un club du personnel, un centre de bien-être et de formation, un auditorium et un musée d'entreprise. L'objectif de l'équipe d'architectes était de réunir les différentes fonctions en un seul complexe et de donner au bâtiment plus de force et d'identité. Le résultat est une véritable micro-ville dédiée aux arts, à l'innovation et à la technologie qui apparaît comme un volume compact de l'extérieur. Au rez-de-chaussée, il y a une cantine d'entreprise, une salle d'exposition, des salles de service et un gymnase. Le premier étage est un espace d'exposition et une cafétéria, et le dernier étage est réservé aux salles de classe, un foyer et un auditorium (capacité de 400 personnes).

Un chemin continu traverse l'ensemble du bâtiment et relie toutes les activités entre elles, tout en les connectant à la ville. Cette innovation transforme le complexe en un concept ouvert à la communauté.

Le schéma du bâtiment est structuré de manière à encourager l'interaction entre les utilisateurs au fur et à mesure qu'ils passent d'une fonction à l'autre, créant ainsi un environnement vivant et dynamique et encourageant de nouvelles relations et connexions entre les entreprises et la communauté locale.

L'aspect extérieur du bâtiment est calme et lisse, et le passage d'une des deux rampes piétonnes mentionnées précédemment mène à l'entrée principale. De nombreux espaces intermédiaires ajoutent à la dynamique et à la connexion de cet objet à son environnement.

Le plan d'ensemble semble représenter l'ambitieux programme du bâtiment, et sa volonté de faire sortir les entreprises au-delà de leur zone de confort, et d'ouvrir leurs activités culturelles à l'échelle de la ville.


Villes intéressantes liées à ce récit de voyage


Le rédacteur

Zlata Golaboska

Zlata Golaboska

Je m'appelle Zlata et je suis architecte et je vis dans les Balkans. Je suis passionnée par les villes, la façon dont les gens influencent l'architecture et vice versa, et comment les lieux changent nos vies.

Autres récits de voyage pour vous